Nuts Bastogne Basket Club NBBC
Bienvenue sur le site du Nuts Bastogne Basket Club (nbbc.be)
On dirait que votre navigateur n'est pas supporté. Voici de quoi trouver un navigateur plus récent : whatbrowser.org
Si vous n'avez pas trouvé de navigateur pour votre plateforme ou si votre administrateur a désactivé le javascript, vous pouvez utiliser cette version simplifiée du site web.

Stage Août 2018

[imgright 2.jpg][imgright 1.jpg]Chers joueur(se)s,

Cher(e)s ami(e)s du basket,

Chers parents,


Le Nuts Bastogne Bastket Club a le plaisir de vous inviter à son traditionnel stage du mois d’août.
Cette année, pour les enfants évoluant sur petits panneaux, nous proposerons des ateliers de psychomotricité. Ceux-ci permettront à chacun de développer ses aptitudes athéltiques à son niveau. Pour les plus grands, les fondements collectifs défensifs et offensifs seront au programme.
Quentin Pincemail dirigera ce stage accompagné d’une dizaine de coaches du NBBC.

Modalités pratiques du stage :

Où ? au Centre sportif Porte de Trêves (rue Gustave Delperdange à Bastogne)

Quand ? du lundi 27 août ou vendredi 31 août 2018 de 9h à 16h00.
• Une pause de midi est prévue de 12h à 13h. Le pique-nique est offert par notre sponsor « Le Tatie’s »
• Une garderie, sous la surveillance des entraineurs, est prévue à partir de 8h30 et jusque 16h30.
• Pour relaxer les muscles, les petits iront à la piscine le mardi et jeudi dans l’après-midi

Pour qui ? Les enfants de 6 à 18 ans.
• Né(e)s de 2012 à 2007 : le programme est établi pour des joueur(se)s débutant(e)s et confirmé(e)s.
• Nés de 2006 à 2000 : le programme est établi pour des joueurs confirmés.

Prix de l’inscription : 85€ (80€ pour un deuxième enfant de la même famille et 75€ pour les autres enfants de la même famille) comprenant l’assurance et les activités.
• Le paiement se fait sur le n° de compte : BE73 1430 9215 5660 avec comme référence : Nom(s) Prénom(s) année de naissance stage août.

L’inscription sera effective dès réception du paiement.

Attention : pour garantir la qualité du stage, le nombre de places est limité à 85.

Renseignements complémentaires, auprès de :
• Pierre HOGGE : 0477/309346

Ce stage est organisé avec le soutien de l’ADEPS et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des sponsors : Centre Bohey à Doncols

[imgright bohey-brasserie.jpg]Chers amis,

Voici le moment venu de poursuivre la présentation de nos partenaires, pour une pause shopping ou le temps d'un repas, venez découvrir la brasserie Bohey.

De plus, vous pourrez profiter d'ores et déjà du soleil en visitant le centre Bohey et découvrir les vins du printemps (dégustations, promo,...) Les weeks ends et ce jusqu'au 19 avril 2018.

A bientôt

Site web du centre Bohey


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Stage janvier 2018

Chers parents, chères joueuses, chers joueurs,

La période de fin d’année est l’occasion pour le NBBC d’organiser son stage du Nouvel An. Le programme sera concentré sur le perfectionnement des fondamentaux individuels ainsi que les bases du jeu collectif.

Voici quelques informations pratiques :

Qui : Le stage est ouvert à tous les joueurs de U7 (2011) à U12 (2006)

Quand :
* le mercredi 3 janv : de 9h à 16h
* le jeudi 4 janv : de 9h à 16h
* le vendredi 5 janv : de 9h à 12h

Où : A la salle de l’INDSE

Prix : Le prix est de 55€ pour le premier enfant inscrit d’une famille. 50€ pour les autres enfants (2°, 3°, …) inscrits de la même famille. Le montant est à payer au plus tard pour le 29 décembre sur le n° de compte : BE73 1430 9215 5660 (réf : Nom Prénom janvier 2018).

Les lunches de mercredi et jeudi sont offerts par notre sponsor Tatie's

Les inscriptions se font via mail (nbbcbasket@gmail.com) ou via le coupon ci-dessous à remettre à son entraineur. L’inscription sera effective dès réception du paiement.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous,


Télécharger le document au format PDF

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Sponsor du mois

[imgright obanoa2.png]


Bonjour à tous,

Voici l'heure de vous présenter un de nos partenaires. Il s'agit du centre de bien-être et espace détente OBANOA. Situé à Rosière-la-petite dans la commune de Vaux-sur-Sure.

Idée cadeau ou instant détente, en cette période de fin d'année, pensez à vous faire plaisir ou à vos proches et passez un agréable moment entre les mains de François et son équipe.

Ils vous accueilleront avec plaisir et surtout vous repartirez en super forme.

Plus d'infos sur obanoa.com


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Salle Centre Sportif

Ce dimanche 5/11 au matin, équipe de choc pour

-dégraisser les lignes;
-scotcher les tracés à refaire;
-peindre avec précision 🧐

Bon, nous on a marqué les lignes, maintenant, à vous de marquer les points!!!

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Saint-Nicolas 2017

[imgright snqr.png]
Télécharger le document au format PDF
Vous pouvez aussi scanner le qr code pour accéder à l'évènement sur Facebook ;-)

Chers membres et amis du NBBC,

Veuillez trouver ci-dessus le courrier à propos du repas organisé le 25/11/17 pour la visite de Saint Nicolas dans notre club !

Notez cette belle soirée dans votre agenda !

Bonne semaine à tous !


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Sponsors - Centre Bohey

À vos agendas pour la 15e foire aux Vins de notre sponsor Centre Bohey du vendredi 03 novembre au dimanche 12 novembre !!
Dégustation, moment conviviale, remises... tout est réunis pour y passer un bon moment 😊

Cliquez sur lire la suite pour afficher l'évènement.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Formation arbitrage et feuille de match

Chères joueuses, chers joueurs, chers parents, chers membres,

Pour la deuxième année consécutive, le NBBC organise une séance de formation sur l’arbitrage. L’an dernier, elle avait rassemblé une vingtaine de personnes. Cette fois-ci, nous la complétons avec une information sur la tenue de la table de marque (chrono, feuille de match).

Celle-ci aura lieu le dimanche 5 novembre, à la salle de l’Indsé.
[h2 Horaire :]
- 09h00 – 10h45 : arbitrage, règles du jeu et mécanique d’arbitrage
- 09h30 – 10h30 : table de marque, remplir la feuille et utiliser le chrono
- 11h00 – 12h00 : arbitrage et table de marque, exercices pratiques
[h2 Pourquoi assister à cette formation ?]
- Pour mieux connaitre les règles du jeu.
- Pour participer au bon déroulement des matchs en s’occupant du chrono ou de la feuille.
- Pour devenir arbitre-club et siffler les rencontres des équipes jeunes à domicile.

La formation est ouverte à toutes et tous, que ce soit pour participer ou simplement par curiosité 😊 !! Elle n’engage à rien, et permet surtout de mieux encadrer les équipes de nos jeunes.
Pour toute information, n’hésitez pas à nous contacter au 0485/16 07 42

Pour le NBBC
Georges Meis – Tanguy Orban
Responsables arbitrage

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Sponsors - Centre Bohey




Petite visite de certains membres et joueurs du club au Centre Bohey pour le 1er week-end du Spirits & Whisky Days !
N'hésitez pas à vous y rendre !
Plus d'infos ici : http://www.centrebohey.lu/whisky0/spirits-whisky-days-2017/

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Monsieur André Massem

Nous apprenons ce matin le décès de l'un des pionniers du NBBC, Monsieur André Massem (numéro 3 sur la photo). [imgright equipe.jpg]

Notre entraîneur U6, Thierry Fosseprez, qui le connaissait fort bien nous a confiés ces quelques mots :

"J'ai connu André au début des années 80, en jouant au club de basket. Un gentleman sur un terrain, d'une correction exemplaire tant vers l'adversaire que l'arbitrage. Et très classe, malgré les années, il ne changeait.
Par tous les temps,(on jouait dehors à l'époque) nous pouvions toujours compter sur André avec Jean-Claude Ney, Dédé Pirotte, Francis Douchement et les autres, on était toujours épaté par sa faculté de récup, après un match où il s'était donné à fond, il nous avouait avoir "troué" la nuit et il était frais comme un gardon et paré pour une troisième mi-temps.
Très triste aujourd'hui mais savoir qu'il rejoint ses potes Jean-Claude, Dédé, Roger, Albert, réchauffe les coeurs."


Le NBBC exprime ses sincères condoléances à la famille et amis du défunt.


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Adrien Hoffelt (P1M) « Tous mes plus grands amis ont partagé des moments inoubliables avec moi au NBBC comme équipier »

Dernière présentation, et pas des moindre puisqu’il s’agit de notre Adri national ! Un joueur à 200% sur le terrain, et en dehors ! Après une expérience plus que réussie à Neufchâteau, et un titre en 3ème nationale dans la poche, il revient dans son club de cœur, là où tout a commencé, pour apporter sa pierre à l’édifice et faire avancer le NBBC vers les sommets ! Nous lui souhaitons une excellente saison sous nos couleurs ! [imgright Adri.jpeg]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J’ai commencé le Basket à l’âge de 6 ans au NBBC. A 17 ans, j’ai intégré l’équipe première, qui était alors en P2M avec Jonathan Sauvey au coaching. C’est lui qui m’a donné ma première chance en équipe Senior. Je me souviens de la première fois qu’il m’a fait monter au jeu, un match contre Habay. C’était serré et je me disais : « faut pas que je monte maintenant, faut pas que je monte maintenant ». Je tremblais comme une feuille.

Lorsque j’ai eu 18 ans, nous venions de manquer la montée en P1M avec Bastogne et Libin (P1M) est venu me chercher. Il y avait beaucoup d’anciens membres du Nuts dans l’équipe, ça m’a motivé à les rejoindre pour passer un cap, et grandir en-dehors de Bastogne. Ce fut une super bonne expérience avec des joueurs de grande expérience (Eric Chalon, Benjamin Rémy) qui par leur caractère, leur gnac, leur envie de gagner, leur côté mauvais perdant, leur côté de tueur sur le terrain m’ont énormément appris.

L’année suivante, je suis revenu à Bastogne. J’y ai passé trois supers bonnes années où nous sommes passés d’équipe qui joue le maintien à équipe de référence qui gratte à la porte des play-offs. Des tas de joueurs se sont révélés durant ces trois années et le club a pris une dimension durant ces trois années. A la surprise générale, on ne faisait pas que de la figuration en P1M. L’esprit de groupe y était pour beaucoup.

Une fois mes études terminées, j’ai accepté de rejoindre Neufchâteau. Les années passées là-bas resteront sportivement les plus belles. Je suis arrivé en tant que membre de l’équipe B qui s’entraînait pour faire le nombre avec l’équipe A (D3M). Personne ne voyait en moi quelqu’un qui pourrait intégrer le noyau A un jour, mais moi je ne pensais qu’à ça. On a été champion avec l’équipe B en P1M, et on a rejoint la R2M où j’ai joué une saison. Suite à la blessure d’un pivot dans le noyau A en début de saison suivante, ils se sont tournés vers moi. J’ai donc réalisé toute une saison en évoluant en R2M et D3M. Ca faisait beaucoup de basket et de voyages. Je me suis donné à fond, et j’ai appris énormément de choses sur le basket, sur tellement d’aspects du jeu que je ne maîtrisais pas. Le coach et le club était content de mon apport avec l’équipe A que j’ai donc rejoint à temps plein l’année suivante. J’ai joué deux saisons en D3M et fini par le titre de champion.

Neufchâteau voulait que je continue l’aventure avec eux, mais j’avais vraiment envie de revenir à Bastogne pour pousser ce club que j’aime le plus haut possible. C’est un défi qui a grandi en moi et que je ne pouvais refuser. J’avais l’impression que je ne pouvais pas apporter plus à Neufchâteau tant le niveau était élevé.

Le fait qu’en arrivant, personne ne me voyait jouer avec le noyau A et qu’en repartant, personne ne voulait me voir m’en aller reste ma plus grande fierté avec ces titres de P1M et D3M !
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
Le NBBC, pour moi, c’est une famille. Et ce n’est rien de le dire. Le NBBC, c’est ma ville, là où je suis né, où j’ai grandi, où je vis et où mes enfants grandiront. C’est des personnes que j’aime, que je vois au basket et en-dehors, c’est mes amis les plus proches. Tous mes plus grands amis ont partagé des moments inoubliables avec moi au NBBC comme équipier.
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
Je pense avoir atteint ma limite personnelle à Neufchâteau. J’ai envie de trouver les limites du club que j’aime et de le porter vers le sommet en me mettant au service de NBBC : que ce soit au niveau du coaching, du comité, de la team Event, de la formation de coachs, des arbitres, ... Tous les aspects du club m’intéressent et sont importants pour que le club grandisse.
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
Je suis un leader. J’ai toujours envie de jouer avec de l’intensité et avec de l’adrénaline. Et je communique ça à tous les joueurs autour de moi. Lorsqu’on joue un tournoi de 3 contre 3 pour rire, lorsqu’on fait un foot avec les amis, certains aiment bien rire, faire le cons. Moi je ne supporte pas, je ne pense qu’à gagner, qu’à mettre de l’énergie dans ce que je fais pour étouffer l’adversaire, et je ne supporte pas que les personnes de mon équipe ne le fassent pas aussi.
Sinon, je suis présent au rebond offensif, j’encourage beaucoup mes équipiers, et je MARQUAIS facilement. Mais si l’équipe en a besoin, il va falloir que je le réapprenne un peu ;-)
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Je leur dirais tout ce que le basket a été pour moi. En plus d’être un fantastique sport qui prône le respect, l’esprit d’équipe, la cohésion, la solidarité, les objectifs communs, le dynamisme, la dextérité, la précision, ... En plus de tout ça, le basket a été pour moi ma vie sociale, l’endroit où j’ai grandi, et où je continue de m’épanouir même en tant qu’adulte. Le basket m’apprend des choses sur moi, sur la vie et me remet parfois en question dans certains aspects de ma vie personnelle.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Emeric Heneffe (P1M) « J'espère que Bastogne sera considéré comme un club phare dans les prochaines années ! »

Avant-dernière présentation avec une figure connue dans le club : Emeric Heneffe ! Joueur durant cinq années à Bastogne avant de faire un détour par Tintigny, il fait son retour dans le groupe pour y apporter toute sa fougue et sa connaissance basket d’entraineur reconnu qu’il est. Nous lui souhaitons une très bonne saison sous nos couleurs ![imgright Ems.jpg]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J'ai fait toute ma formation jeune dans le Namurois, à l'IATA, jusqu'en équipe première. Après mes études, nous nous sommes installés à Bastogne et j'ai donc rejoint le NBBC qui venait de monter en P1M.
J'y ai joué cinq saisons avant de partir pour le club de Tintigny en P1M il y a deux ans. Je n'ai malheureusement pas joué la première saison à cause d'une blessure. J'ai pu recommencer la saison dernière après ma rééducation.
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
Le NBBC représente mon club de coeur, de par mes coéquipiers, qui sont les premiers amis que nous nous sommes fait en arrivant en province du Luxembourg, de par son esprit chaleureux, sa bonne ambiance et l’entente entre les différentes équipes. La structure du club s'améliore au fur et à mesure du temps, et j'espère que Bastogne sera considéré comme un club phare dans les prochaines années.
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
La saison dernière a été difficile et je me suis vite rendu compte qu'il me fallait plus de structure que ce que j'avais. J'ai trouvé le projet intéressant avec la nouvelle structure mise en place pour l'encadrement des jeunes et les objectifs des équipes séniores, ainsi que le travail en continuité de celles-ci. Etant également coach, j'étais très intéressé par l’idée de travailler avec Franck Gaertner pour la continuité de ma formation d'entraîneur. Je serai d'ailleurs le coach de l'équipe P2M cette saison, et j’intégrerai également la commission technique grand panneau pour faire part de mon expérience dans la formation des jeunes.
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
Question difficile... probablement mon dribble.
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Le basket-ball est un sport qui véhicule de nombreuses valeurs telles que la solidarité, le fair-play, la rigueur et le dépassement de soi pour les autres. Ca amène une grande passion et crée des liens forts entre les personnes qui le vivent ensemble, une deuxième famille en quelque sorte. C'est un sport très enrichissant au point de vue personnel mais aussi, et surtout, au niveau relationnel.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Tatie's

Première soirée chez notre nouveau sponsor : Tatie's .
Grand merci à eux pour leur superbe accueil et leur gentillesse.
L'ambiance était au rendez-vous 🎉🍺🥖.
Vivement la prochaine.





Vous pouvez cliquer sur la publication ou sur lire la suite pour afficher les images.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Aurélie Jaspar (P1D) « J’ai envie de m’investir pour l’équipe, avec sa super ambiance et son esprit d’équipe au top ! »

Suite des présentations des transferts avec un autre retour au bercail pour notre équipe dame en la personne d’Aurélie Jaspar. Après plusieurs années en dehors de nos terres, elle a décidée de revenir à Bastogne pour y ramener sa hargne et son envie sous nos couleurs ! Nous lui souhaitons une excellente saison ! [imgright Aure.jpeg]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J’ai commencé le basket à 12 ans à Bastogne où j’ai joué plusieurs années en équipe première. Je suis ensuite partie jouer à Saint Hubert, puis à Rulles en P1 avant de rejoindre la R2 avec le Junior.
Après 2 ans d’arrêt, j’ai porté les couleurs de Bertrix en P1 durant trois 3 saisons.
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
C’est mon premier club, là où tout a commencé, où j’ai joué le plus d’années, mais c’est surtout le club dans lequel j’ai noué de vraies amitiés, qui sont toujours d’actualité.
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
Après avoir fait « le tour de la province », j’avais envie de revenir près de chez moi, et retrouver mes anciennes coéquipières. Le club bouge, évolue, et c’est avec beaucoup de plaisir et d’enthousiasme que je reviens ! J’ai vraiment envie de m’investir pour l’équipe dame, avec sa super ambiance et son esprit d’équipe au top!
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
Je pense que ma combativité et mon jusqu’au-boutisme m’ont toujours permis de compenser mon manque de technique, et d’apporter un plus à l’équipe, surtout en défense.
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Le basket est un sport complet qui permet à chacun de développer ses qualités au travers d’un jeu collectif. Il prône plusieurs valeurs, telles que l’esprit d’équipe, la combativité et le respect de son partenaire et de son adversaire.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Bougeotte 2017

Le NBBC à la Bougeotte 2017, ce samedi 26/08. Nous avons reçu la visite de nombreux futurs champions ;-). Avec quelques uns de nos coaches, ils ont pu s'essayer au dribble, slalom, lancers au panier,... pendant que notre Président donnait quelques explications à leurs parents.

Retrouvez les images dans la galerie

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Mérite sportif collectif de la Commune de Bastogne

[imgright ms1.jpg]


Nos P1D lors de la soirée du mérite sportif collectif de la Commune de Bastogne, vendredi 25/08. Bravo au lauréat, le club de Boxe, qui reçoit une reconnaissance pour toutes les belles places obtenues pour ses membres. Bravo également à Andage, groupe équitation, qui, comme nos dames, faisait partie des nominés, pour les médailles d'or et d'argent glanées par son équipe la saison dernière.
Nos dames et leur coach formaient un superbe groupe vendredi soir pour représenter le NBBC! Bravo encore les filles (et Clément)!

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Sylvain Hansen (P1M) « Le projet du club présageait un groupe très compétitif pour la saison 2017/2018. »

Après un break, suite de la présentation des transferts avec Sylvain Hansen. Sans doute le moins connu d’entre tous, il n’en est pas moins le plus expérimenté ! Joueur complet, Sylvain apportera toute son expérience acquise durant ses années régionales à notre équipe première. Nous lui souhaitons une excellente saison sous nos couleurs ![imgright Sylvain.jpg]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J’ai fait toutes mes classes de jeunes à Andrimont, où j’ai également débuté en équipe senior. Ensuite, j’ai évolué à Saint Michel Verviers avec qui je suis monté de P2 jusqu’en régionale. J’ai ensuite porté les couleurs de l’Athénée Jupille en P1 durant un an, puis celle de Stavelot qui évoluait dans la même division, et avec qui je suis monté en régionale. J’ai ensuite enfilé le maillot de Cointe en P1 avec qui j’ai fait le doublé championnat – coupe AWBB. Après un détour par Esneux en régional, je suis retourné à Cointe au même niveau avant d’arriver cette année à Bastogne.
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
Le NBBC représente pour moi l'opportunité de continuer à jouer au basket, mais également de faire la connaissance de nouvelles personnes au sein du club et en-dehors.
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
Le projet du club, qui présageait un groupe très compétitif pour la saison 2017/2018.
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
Je dirais que ma combativité et mon état d'esprit positif sont les meilleures qualités qui me définisse et qui définisse mon jeu sur le terrain.
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Je leur dirais avant tout que le basket-ball est un sport complet, physiquement et mentalement. Mais également qu’il promeut des valeurs de respect, d'entre-aide et de combativité. Toutes ces qualités résument bien à mes yeux ce sport que je pratique depuis toutes ces années.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Saison 2017-2018

Chers membres,

Voici la version online du fascicule de début de saison 2017-2018, dans lequel vous retrouverez toutes les informations nécessaires pour bien débuter la saison de basket.

Bonne lecture à tous.

Nuts Bastogne Basket Club

Version online du document [PDF]

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Nos P2D (bientôt P1D !) nominées pour le trophée du mérite sportif de la commune !



C’est à force de combativité et dans un superbe esprit d’équipe que notre équipe P2 dames, avec le soutien de leur coach Clément Hebreard, s’est hissée au top du championnat provincial de la saison dernière. Leurs efforts ont été reconnus car elles font partie des 3 équipes nominées pour le trophée du mérite sportif de la Commune de Bastogne, qui sera remis le vendredi 25 août prochain. Venez supportez nos dames lors de cette soirée de gala … et le reste de l’année bien sûr !

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Florence Habran (P1D) « Le NBBC, c’est le club où tout a commencé ! J’y ai fait de supers rencontres ! »

Après plusieurs semaines d’attente, voici venu le temps de présenter notre seconde recrue, pour l’équipe dame cette fois ! Il s’agit de Flo, une régionale de l’étape, qui nous revient avec de l’expérience à revendre après avoir pas mal bourlingué à travers la province :-). Elle apportera tout son basket sur le terrain et toute sa bonne humeur et sa joie de vivre en dehors ! Nous lui souhaitons un bon retour au bercail, et une très bonne saison ! [imgright Flo.JPG]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J'ai commencé le basket à l'âge de 10-11 ans à Bastogne, où j’ai évolué plusieurs années en équipe première dames. Je suis ensuite partie pour la P1 de Saint-Hubert en 2002, avant de rejoindre le Junior et sa régionale 2 en 2009 pour deux saisons… Après cela, je suis allée rejoindre mon ancien coach de Saint-Hubert (Yves-Marie Bossicart) à Rulles qui évoluait en P1, où j'ai passé deux saisons… Ensuite, direction Bertrix avec un bel objectif de coupe réussie, et où je suis resté trois saisons… Et enfin, la saison dernière j’ai évolué à Libramont en P1.
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
C'est le club où tout a commencé ! J'y ai fait de supers rencontres ! D’ailleurs, certaines personnes sont encore très très proche :-). C’est un chouette petit club qui évolue très bien ces derniers temps !
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
On va dire que comme ça, la boucle est bouclée, c’est le retour aux sources... :-) . Mais c’est surtout une grosse envie de rejouer avec deux amies : Steph et Auré (Stéphanie Tumson qui joue déjà chez nous, et Aurélie Jaspar qui signe également son retour au NBBC pour la saison prochaine et qui sera présentée dans quelques jours)
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
C'est toujours plus facile de trouver ses défauts ! Je suis et j'ai toujours été nul en défense… Mais offensivement je fais ce que je peux. :-) Disons que pour répondre à la question, ma plus grande qualité est ma vision du jeu...
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Le basket fait partie intégrante de ma vie depuis presque 20 ans ! C'est un plaisir personnel de se retrouver sur un terrain de basket mais ce qui me plait le plus c'est le côté collectif ! Une équipe, gagner ensemble, perdre ensemble, faire des rencontres, bosser ensemble pour atteindre nos objectifs, c'est un sport complet pour tout ça !

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence. Pour les U14F du mois de jullet, c'est Pierre, leur coach que nous avons interviewé. [imgright teams/covers/U14F.jpg]
[h2 Quel est ton parcours dans le basket ?]
J’ai commencé le basket à 8 ans, après avoir fait du judo. Je suis resté au NBBC jusqu’en équipe sénior. Après 4-5 années en P1M et P2M, j’ai été à Libramont pour 2 saisons en promettant de revenir à Bastogne. Nous avons gagné la coupe et participé aux play-offs. Ensuite, j’ai arrêté pour raison professionnelle. J’ai repris à Andenne 1 an à mon retour du Canada puis à Bastogne, comme promis*.

Comme coach, j’ai commencé alors que j’étais en poésie. C’était une catastrophe. Faute de préparation, manque d’organisation de ma part, aucun des enfants du groupe n’a continué le basket. 10 ans plus tard, j’ai repris avec plus d’expérience et j’espère plus de réussite.
[h2 Quels sont les points positifs que tu retiens de cette saison avec les U14F ?] [imgleft good-1123013_640.jpg]
C’est vraiment un chouette groupe. On sent qu’elles sont passionnées par le basket. C’est toujours plus facile pour un coach. Par rapport à la saison passée, le collectif commence à se rôder. Chacune tire l’équipe à son tour. Au niveau de la structure du jeu également, il y a eu des gros progrès.

Le point le plus positif, c’est qu’en ayant enchainé quelques victoires, la confiance s’est installée. Aussi, elles prennent conscience de leur potentiel. A elles de bosser pour le faire éclore complètement.
[h2 Que comptes-tu améliorer la saison prochaine ?]
Elles s’entendent bien ; trop bien même. Difficile d’arrêter des copines qui parlent entre elles… Et en causant, difficile d’être concentré sur son sujet.

Par rapport à ça, je voudrais les responsabiliser plus lors des entrainements et des matches, qu’elles prennent les choses en main. Ainsi, cette cohésion de copines se retrouve sur le terrain.
[h2 Qu'est ce qui te motive en tant que coach ?] [imgright news/e.jpg]
En tant que coach, il y a le côté « stratégique », avec l’analyse de ses joueurs et/ou de l’adversaire. Que vais-je travailler en fonction du profil des joueurs ? Quelles tactiques abordées en fonction de l’adversaire ? Comment présenter de manière ludique un exercice ? Ça demande beaucoup de réflexion et de créativité. Cet aspect pratique me plaît énormément.

Il y a le côté « compétition » qui nous pousse au fond de nous-même et qui fait vibrer. En dehors du résultat, il y a le « comment y est-on arrivé ? » Comment rebooster une équipe à la dérive ? Quels mots employer pour transcender ces joueurs ? C’est un aspect plus psychologique qui est nécessaire, au moins à part égale.
[h2 Qu’apprécies-tu le plus dans le coaching ? Et le moins ?]
Le coaching amène beaucoup de contact. J’apprends encore à chaque entrainement, que ce soit des demandes des joueurs que vis-à-vis des réflexions de parents. J’aime travailler dans une confiance réciproque, créer cette relation coach-enfant-parent. C’est riche en émotion. Chacun à son rôle à jouer pour l’équipe et surtout pour le développement de l’enfant.

J’aime qu’un groupe ait le sentiment d’appartenance à une famille. Le NBBC a cette identité de famille. J’aspire à garder une équipe plusieurs années, pour créer cette famille. Bien sûr, il y a un moment où il faudra partir. A ce moment, j’espère me dire que le travail a été bien accompli.



* (vous pouvez cliquer sur cette image pour l'agrandir)


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Présentation des transferts des équipes seniors : Tanguy Orban (P1M) « L’équipe qui a été construite pour l’année prochaine promet ! On va vous régaler !!! »

Nous commençons la présentation des transferts avec un régional de l’étape qui fait son retour dans la cité bastognarde accompagné de sa combativité, de son envie et de son côté feu follet ! Motivé comme jamais pour placer le NBBC au milieu de la carte provinciale basketballistique, nous lui souhaitons une excellente saison ! [imgright Tak.JPG]
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J’ai commencé le basket à Bastogne à l’âge de 8ans. J’ai commencé en senior à partir de 16ans. On a eu la chance de monter en P1 un ou deux ans plus tard grâce à une place vacante dans la division si je me souviens bien. Depuis, on a clairement prouvé qu’il fallait compter sur nous dans la province.
Cette année, je reviens donc après une petite année d’exportation et d’apprentissage en R2 à Neufchateau.
[h2 Que représente le NBBC pour toi?]
C’est difficile de trouver une façon qui pourrait définir ce que le club représente pour moi.
Dès que je me sens bien quelque part, j’aime pouvoir m’investir pour cette « cause ». C’est donc en tout logique, avec plaisir et beaucoup d’envie que je souhaite mettre ma pierre à l’édifice pour faire grandir le club. Et on est sur la bonne voie !
[h2 Qu'est-ce qui t'a décidé à nous rejoindre pour la saison prochaine?]
Je pense avoir trouvé un niveau de jeu qui me correspondait bien en terre chestrolaise. Mais qui dit niveau de jeu plus important, dit investissement plus important. J’ai pu me rendre compte que le niveau de jeu n’était pas ma principale préoccupation dans la vision large de mon activité basket. Je veux avant tout évoluer avec mes potos (même si je m’en suis fait des tout bon au BCCA) et encore mieux si c’est à quelques centaines de mètres de chez moi. Bastogne m’apporte donc les deux.
Et puis, l’équipe qui a été construite pour l’année prochaine promet ! C’est évidemment un point important également. On va vous régaler !!!
[h2 D'un point de vue basket, quelle est ta meilleure qualité?]
Ma hargne et mon jusqu’au boutisme sont clairement les particularités de mon jeu qui me permettent de performer aussi bien pour l’équipe qu’individuellement. C’est justement là-dessus que je m’appuie beaucoup parce que j’ai pu me rendre compte cette année que j’étais limité techniquement.
[h2 Si tu devais promouvoir le basket-ball auprès des jeunes, que leur dirais-tu?]
Avant tout de prendre du plaisir sur le terrain (et en dehors, Duf tu bois !) individuellement mais aussi bien collectivement. L’esprit d’équipe est la richesse de notre sport à mes yeux et j’y attache beaucoup d’importance.
Après, je pourrais être dans les banalités et dire « beaucoup s’entrainer » et d’autres choses dans le genre, mais je vais me limiter à ça ;-)

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence. [imgright teams/covers/U14G.jpg] Pour les U14G du mois de juin, c'est Tanguy, leur coach que nous avons interviewé.
[h2 Quel est ton parcours dans le basket ?]
J’ai commencé le basket à Bastogne à l’âge de 8 ans. J’ai commencé en senior à partir de 16 ans. On a eu la chance de monter en P1 un ou deux ans plus tard grâce à une place vacante dans la division si je me souviens bien. Depuis, on a clairement prouvé qu’il fallait compter sur nous dans la province.
Cette année, je reviens donc après une petite année d’exportation et d’apprentissage en R2 à Neufchateau.
[h2 Pourquoi as-tu choisi de revenir à Bastogne ?]
Je pense avoir trouvé un niveau de jeu qui me correspondait bien en terre chestrolaise. Mais qui dit niveau de jeu plus important, dit investissement plus important. J’ai pu me rendre compte que le niveau de jeu n’était pas ma principale préoccupation dans la vision large de mon activité basket. Je veux avant tout évoluer avec mes potos (même si je m’en suis fait des tout bons au BCCA) et encore mieux si c’est à quelques centaines de mètres de chez moi. Bastogne m’apporte donc les deux.
Et puis, l’équipe construite pour la saison prochaine promet ! C’est évidemment un point important dans ma décision. On va vous régaler ;-)
[h2 Quel est ton sentiment sur la saison passée avec les U14G ?]
C’est la deuxième année de suite que j’entrainais les U14G et j’ai passé une excellente saison durant laquelle l’évolution tant individuelle que collective m’a beaucoup plu. L’équipe commence à avoir une structure et chacun s’est affirmé à sa façon durant la saison. Je suis totalement satisfait de l’année écoulée.
Ma seule déception vient de l’organisation du championnat U14G qui n’est pas cohérent avec l’envie de faire grandir le basket luxembourgeois. 12 matchs sur une saison pour des joueurs de 12-13ans, ce n’est pas de la propagande basket…
[h2 Tu quittes l'équipe, quels conseils donnerais-tu à ton successeur ?]
De continuer de travailler sur la construction d’un groupe homogène, en permettant à chacun de progresser. D’inculquer la même passion de la balle orange afin d’en faire des jeunes motivés à devenir la prochaine génération des équipes séniors.
[h2 Que (quelles activités) fais-tu pendant la trêve de fin de saison ?]
Chaque fin de saison, j’ai besoin de ne rien faire pendant quelques semaines (mais je tiens rarement aussi longtemps que ce que je me le dis initialement). Ensuite, j’aime bien rester en forme et me préparer pour la saison suivante en faisant du multisport: VTT, Natation, Squash, Foot,… J’essaie de varier les activités pour laisser tranquille mes muscles basket ;-)
Je ne touche habituellement pas ou peu la balle avant la reprise. 1 ou deux semaines avant celle-ci, j’intensifie un peu avec de la course à pied et de la corde à sauter. Parfois, l’une ou l’autre série de shoots avec mon super copain Thomas Dufour. C’est un garçon merveilleux. Il ramasse mes balles :D


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe - Mai 2017

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence. [imgright teams/covers/U12F.jpg] Pour les U12F du mois de mai, c'est Georges, leur coach que nous avons interviewé.
[h2 Quel est ton parcours dans le basket ?]
Je me suis inscrit au club de Bastogne sur le tard, à 17 ans. Je n’ai joué qu’une seule année en équipe jeune (en junior). J’ai ensuite surtout joué en réserve pendant 2 ans avant d’intégrer l’équipe première du club avec laquelle j’ai joué en P2 et en P1. J’ai arrêté de jouer il y a 2 ans. A 19 ans, un entraineur d’une équipe de jeunes (Jean-Luc Guiot) m’a proposé de reprendre une équipe B en benjamins (U12). C’est là que j’ai commencé le coaching. J’ai eu l’occasion d’entrainer des équipes de tout âge au sein du club, garçons comme filles, tout en suivant les formations de l’AWBB pour obtenir le titre d’entraineur de niveau 1. Ma première expérience en seniors, c’était avec l’équipe dames de Bastogne, avec laquelle nous sommes montés en première provinciale. J’ai ensuite eu l’opportunité de coacher l’équipe P1 du club, avant de migrer vers Tintigny cette saison. L’année prochaine, je poursuivrais mon aventure au coaching avec l’équipe P1 de Bertrix ainsi que les U12 filles de Bastogne. J’ai également été arbitre durant plusieurs années en première provinciale, avant de mettre ce volet de côté. J’ai repris l’arbitrage cette année en dépannage à cause du nombre de reports réguliers auxquels nous sommes confrontés.
[h2 Qu'est ce qui te motive en tant que coach ?]
Au niveau des jeunes, j’aime l’idée que le sport est un moyen de faire évoluer et grandir nos joueuses et joueurs. D’un point de vue sportif tout d’abord, avec l’apprentissage des aspects techniques, tactiques et physiques du basket. C’est un travail sur du long terme qui demande de la patience, mais pour lequel on est toujours récompensé lorsque l’investissement et l’engagement sont là. D’autre part, le sport est aussi une école de vie où nos jeunes apprennent à s’engager, à s’investir, à collaborer, à faire preuve de caractère. Et lorsque l’on a un groupe qui prend du plaisir et qui continue à évoluer, on y trouve soi-même beaucoup de plaisir, même si les résultats sportifs ne suivent pas toujours.

Lorsque je coache des équipes seniors, le plaisir et l’apprentissage sont toujours essentiels, mais la compétition prend plus de place : je vise aussi le résultat et l’envie d’accrocher des play-offs ou une finale de coupe me motive également.
[h2 Parmi ton équipe U12F quels sont les points positifs que tu retiens sur cette saison ?][imgleft good-1123013_640.jpg]


Les filles ont envie de progresser, elles essayent de s’appliquer autant à l’entrainement que lors des matchs. Aussi bien individuellement qu’en tant qu’équipe, il y a eu des progrès dans différents secteurs du jeu (défense, jeu collectif, techniques de base, …). Chaque joueuse apporte des qualités différentes, ce qui en fait un groupe qui peut grandir ensemble.


[imgright road-sign-798175_640.jpg][h2 Quelles améliorations sont à prévoir pour la saison prochaine ?]
Il faut travailler encore beaucoup sur l’aspect le plus difficile du sport : la lecture de jeu et l’organisation collective.
Et j’espère que plus de joueuses auront la possibilité de participer à 2 entrainements par semaine, afin que chacune améliore sa technique individuelle.
[h2 Quels sont les clés pour garder une équipe soudée afin que chaque maillon reste pour la saison suivante ?]
Il faut d’abord maintenir chez chaque joueur ou joueuse l’envie de jouer au basket. Lorsque cette motivation est là, le travail est déjà plus facile. Ensuite, il est important, surtout au niveau des enfants, que tous se sentent comme membres à part entière du groupe, en leur donnant la même importance, que ce soit dans l’apprentissage ou pendant les matchs. Enfin, il est idéal de mettre en place une « ambiance » de groupe positive, sur le terrain comme en dehors, avec les joueurs et aussi les parents.

Crédit images : pixabay.com, images libres de droits sans attribution

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Félicitations à Adrien Hoffelt (Et le BCCA) pour leur titre.

[imgright bcca-victory.jpg]
Adrien nous revient l'année prochaine avec le titre de Division 3 Nationale en poche et toute son expérience acquise à ce niveau.
Tout profit pour le NBBC.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe - Avril 2017

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence. [imgright teams/covers/U12A.jpg]Pour les U12, Francis s'est prêté au jeu.
[h2 Quel est ton parcours basket?]
J'ai commencé le basket à 11ans en province de Liège au RBBC Welkenraedt jusqu'à l’âge de 19 ans où j'ai eu l'occasion de jouer contre Neufchateau en National 4 de l'époque.
J'ai ensuite joué en P3 liégeoise à Don Bosco et SFX pour rejoindre à 22 ans le club de Habay suite à mon arrivée en province de Luxembourg pour raisons professionnelles. Je suis resté dans le club de Habay jusqu'à mes 30 ans date à laquelle j'ai raccroché mes baskets.

[imgleft teams/covers/U12B.jpg]Qu'est-ce qui t'a motivé à endosser le rôle de coach?
Comme avec plusieurs parents nous accompagnons de toute façon nos enfants et que nous savons qu'il n'est pas simple de trouver des coachs, après une petite discussion, je me suis proposé pour garantir le suivi d'une des équipes U12 et partager mes connaissances et ma passion de ce sport.
[h2 En tant que parent, qu'attends-tu du(des) coach(es)?]
De faire progresser régulièrement les enfants dans la technique sportive, leur inculquer la convivialité des sports d'équipe et contribuer à l'adoption d'un esprit de fair-play.
[h2 En tant que coach, qu'attends-tu des parents?]
Un accompagnement le plus régulier possible de leur enfant car cela les encourage à progresser.
Être proactif pour remplir les autres tâches utiles au bon déroulement du match.
Rester positif car cela reste un jeu avant tout qui doit se réaliser avec plaisir pour l'enfant.
[h2 Quel idéal (comment) imagines-tu dans la relation parent-club?]
Vu le nombre de situations différentes il est très dur de répondre à cette question.
Idéalement je dirais de donner la possibilité aux parents de trouver une place utile par rapport à leur enfant et d'avoir la possibilité de participer à certaines activités.



Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe - Mars 2017

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence. [imgright teams/covers/U9.jpg]Pour les U9, Lucille s'est prêtée au jeu.
[h2 Quel est ton parcours basket?]
     J'ai commencé le basket à l'âge de 10 ans au Club de Rulles. A l'âge de 12 ans, je suis partie pour le Club de Libramont et ensuite Tintigny pour jouer en Régionale. A 25 ans, quand j'ai commencé à travailler, je suis revenue en provinciale à Rulles. Ce n'est pas toujours évident de pouvoir concilier travail et basket. Depuis cette année, j'ai arrêté de jouer. Durant ma carrière, j'ai participé à une sélection provinciale, j'ai gagné plusieurs championnats et coupes provinciales.
[h2 Qu'apprécies-tu le plus et le moins dans le coaching?]
     Ce que j'aime le plus dans le coaching, c'est le fait de pouvoir transmettre les connaissances que j'ai reçues de mes différents coaches. En plus, je peux surtout apporter ma vision du basket.
[h2 Avec Lucie, vous êtes des coaches filles, avec un groupe majoritairement composé de filles. D'après vous, qu'est ce qui pousse des filles à jouer au basket?]
     Pour ma part, j'ai commencé à jouer au basket pour être avec mes copines et copains de l'école.
[h2 Quelles sont les facilités et difficultés qu'elles peuvent rencontrer?]
     En équipe de jeunes la difficulté qu'elles peuvent rencontrer, c'est la rivalité avec les garçons lorsqu'une équipe est composée majoritairement de garçons. En général, les filles qui grandissent ensemble au sein d'une même équipe deviennent et restent coéquipières et amies tout au long de la vie.
[h2 Dans le sport de haut niveau, les hommes sont mis plus souvent en avant que les femmes. Quel est votre avis par rapport à cette situation?]
     Je trouve que cette situation est en train de changer de plus en plus dans tous les sports. Pour promouvoir les équipes féminines, le club de Rulles est en relation avec l'équipe féminine de Castor Braine. Il y a eu différents matchs de gala et les joueuses du Castor viennent pour divers événements du club.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe - Février 2017

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence.[imgright teams/covers/U7-8.jpeg] Pour les U7, U8, Manon, Ludovic et Quentin se sont prêtés au jeu.
[h2 Quel est ton parcours basket?]
Manon : J’ai commencé le basket à l’âge de 5 ans à Libramont. J’ai joué en équipe provinciale puis en équipe régionale. J’ai également vécu deux supers expériences en sélection provinciale et régionale. À l’âge de 14 ans, j’ai subi différentes interventions chirurgicales au genou qui m’ont obligée à arrêter ma passion.

Ludo : J’ai commencé le basket à l’âge de 6 ans à Bastogne grâce à Bernard Antoine qui était mon professeur en première primaire. Ce dernier est bien connu du club puisqu’il y a joué, entrainé, coaché, et en est même devenu le président. A l’âge de 21 ans, j’ai quitté Bastogne pour atterrir à Libramont durant 2 ans avec une victoire en coupe de province à la clé et 2 participations aux finales de play-off. Ensuite, je suis passé par Libin, Habay et Saint-Hubert. Il y a 2 ans, nous avons créé le BC Amitié avec une bande d’amis. Cette aventure s’est terminé la saison dernière, et j’ai alors décidé de revenir au bercail suite à la demande du comité.

Quentin : J’ai commencé le basket vers l’âge de 6 ans au NBBC, et j’ai fait toutes les années jusqu’à l’âge de 16 ans quand j’ai arrêté pour me consacrer au sauvetage. Je faisais les 2 sports en même temps, et je n’arrivais plus à suivre tous les entrainements. J’ai recommencé le basket après mes études. J’ai été un an avec la p3$ et maintenant, je joue depuis plus de 2 ans avec l’équipe de P2.
[h2 Tu es (as été) également joueur, comment vis-tu la casquette de coach?][imgleft teams/covers/U7.jpg]
Manon : Être coach a été pour moi, un bon moyen de pouvoir rester active dans le basket, étant donné que je ne peux plus jouer. C’est une approche différente, mais qui me plait tout autant.

Ludo : Coacher et jouer sont 2 choses bien différentes ! En tant que joueur, je suis un passionné sur le terrain, et je vis le match à 100%. Je peux donc parfois « m’emballer ». Comme coach, il faut arriver à calmer ses ardeurs et se canaliser afin de lire le jeu dans le but de donner les meilleures consignes possibles aux joueurs, et les recadrer quand le besoin s’en fait ressentir. [imgright teams/covers/U8.jpg]

Quentin : Ce n’est pas du tout la même chose. Avec l’équipe U8, le but premier est de former les jeunes techniquement le mieux possible.
Quand je vais jouer en p2, le but est plus de prendre du plaisir.
[h2 Comment se passe la relation avec les autres coaches des U7 et U8?]
Manon : Nous sommes deux coaches en U7. Étant donné que Ludo est mon compagnon, je pense que la relation se passe plutôt pas mal. Les enfants apprécient d’être encadrés par un homme et une femme. Ludo est plus fort niveau technique et sait faire régner un bon esprit de travail. Quant à moi, les enfants aiment cette certaine proximité que j’ai avec eux et mon côté un peu plus maternel.

Ludo : Très bien ! L’entrainement du lundi est donné par Quentin et Martin, et celui du jeudi par Manon et moi-même. Cette dernière étant ma compagne, la relation est très bonne. Elle l’est également avec Quentin et Martin.

Quentin : On s’entend bien. Je donne les entrainements avec Martin.  J’essaye de l’aider du mieux possible, tout en le laissant apporter des exercices. Je ne suis pas là pour le commander, même si j’essaye de gérer en grande partie l’entrainement. Pour ce qui est du coaching, on se relaye un match sur deux, et à l’entrainement on regarde ce qu’il faut travailler en fonction des matchs.

Pour ce qui est de Ludo et Manon, je ne m’occupe pas vraiment de ce qu’ils font à l’entrainement. Je leur fais confiance. On se voit plus souvent les w-e après les matchs de l’équipe première, mais on ne parle pas vraiment de coaching u8.
[h2 Au niveau formation, quels sont les points forts et points faibles du NBBC?] [imgleft nbbc-site-logo.jpg]
Manon : Le point fort du NBBC est la défense. Les coaches travaillent beaucoup sur ce point-là et y sont fort vigilants. Des points faibles ? Étant donné que c’est ma première saison au sein du club, je ne saurais pas vraiment dire à l’heure actuelle.

Ludo : La défense est le principal point fort de Bastogne. Par contre, la lecture de jeu et les fondamentaux sont les points à améliorer en priorité. Je pense que la récente mise en place d’une direction technique portera ses fruits à l’avenir. L’apport de Franck Gaertner est également une très bonne chose pour le club et la formation des jeunes. Mais pour augmenter le niveau de formation, il est primordial que les coaches se forment davantage. Par la formation AWBB bien entendu, mais aussi en s’auto-formant en participant à des clinics, en assistant à des entrainements d’autres coaches, en se servant de la bibliothèque sans limite qu’est l’internet…

Quentin : Les points forts : le point fort principal est qu’il y ait pas mal de personnes qui s’investissent énormément dans le club. Je pense à Pierre qui donne énormément d’entrainement et qui nous conseille beaucoup. Mais aussi aux membres du comité qui nous soutiennent et sont très souvent présents.
Le fait que tous les entraineurs s’entendent bien entre eux, est un plus.
Depuis cette année, le comité organise aussi pas mal d’évènement pour former les coaches, c’est aussi un plus.

Les points faibles : j’avoue que quelques coaches de jeunes manquent de bouteille. Moi le premier, même si j’ai fait l’éducation physique, travailler en club ce n’est pas pareil. On sera encore plus performant dans quelques années.
[h2 Quel autre club de la province t'inspire par leur formation des jeunes?]
Manon : Je n’étonnerai personne si je dis le club de Libramont. Mes frères et moi-même avons tous les trois été formés dans ce club et avons reçu de très bonnes bases. Le club est fort complet et est très bon en matière de formation. Les fondamentaux sont beaucoup travaillés et sont assez importants pour les formateurs. J’essaye de m’inspirer le plus possible des bases qui m’ont été apprises là-bas pour former nos jeunes.

Ludo : De tous les clubs dans lesquels je suis passé, Libramont sort du lot, et se trouve souvent dans les conversations avec Neufchâteau. Mais je pense que d’autres clubs possèdent une excellente formation des jeunes et n’ont rien à envier à ces 2 clubs. Je pense particulièrement à Musson qui, au fil des années, forme de très bons joueurs et acquiert une excellente formation. Bastogne a tous les atouts pour avoir une formation de haut niveau dans un futur proche !

Quentin: Le club de Neufchâteau est pour moi le club référence de la province.  La plupart des entraineurs ont tous évolués à un bon niveau au basket, donc ils savent parfaitement ce qu’ils doivent apprendre aux jeunes. Il ne suffit que de voir leurs résultats.

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Un mois, une équipe - Janvier 2017

Chaque mois, nous mettons l'équipe du calendrier en évidence.[imgright teams/covers/U6.jpg]Pour les U6 du mois de janvier, c'est Thierry Fosseprez, leur coach que nous avons interviewé.
[h2 Depuis quand es-tu dans le basket? Qu'est ce qui te séduit dans ce sport?]
     J’ai découvert le basket à l’école à Vielsalm. En 1968, un club fut créé et j’ai intégré l’équipe séniore à 16 ans. Je suis passé par le club de La Roche puis je suis arrivé à Bastogne en 1980. Entraineur à Marche, Libramont et Bertrix jusque fin des années 90. Puis, je suis revenu à Bastogne pour accompagner toutes catégories d’âge. Pendant tout ce temps, j’ai arbitré plus de 40 ans jusqu’en D1 dames.

     Le basket est un sport fantastique, d’abord parce qu’il s’agit d’un sport d’équipe, impossible de gagner un match seul. Il demande de la dextérité et de l’intelligence. Même sans être un géant monstrueux style NBA, on peut, à force de travail et de pugnacité, gagner en vitesse et en précision et ainsi défier tous les adversaires. L’esprit “Basket“ reste une valeur remarquable (et qui doit le rester), le respect des coéquipiers, du staff, de l’adversaire et des arbitres tout en offrant du spectacle “propre“ aux spectateurs.

[h2 Comment se passe le retour à la source avec les U6 après avoir coaché des équipes séniores ?][imgleft tf-st-nc1.jpg]
     Que du bonheur ! Découvrir les petits bouts de 4-5 ans en septembre et les voir dribbler, passer et shooter à Noël, alors qu’il s’agit de gestes complètement contre nature pour eux. Poser un ballon au sol devant un gamin, il va spontanément taper dedans avec son pied. Il ne lui viendra jamais à l’idée de partir en dribble avec ce ballon et c’est pourtant ce qu’on lui demande.

[h2 Qu'est ce qui est important pour toi dans les entraînements pour les joueurs de ton équipe U6?]
     D’abord, il s’agit de psychomotricité. Relier leurs petits pieds et leurs petites mains avec leur jeune cerveau, tout un programme. A cet âge, il n’y a aucune différence entre les filles et les garçons. Le plus tôt possible, accomplir les bons gestes pour acquérir cette technique qui n’est pas simple. La recette est toujours la même : montrer et corriger, encore et encore. Faire preuve d’une patience exemplaire, car si certains “pigent le truc“ facilement, pour d’autres ça prend plus de temps et ensuite JOUER, les enfants doivent avant tout s’amuser !!
[h2 40 ans d'arbitrage, c'est beau. Comment séduire les jeunes dans l'arbitrage?]
     Et même 41 ans ! Ce qui a fondamentalement changé dans le basket-ball, depuis mes débuts ; c’est la vitesse d’exécution, tout va vite, très vite. Défensivement, ça n’a plus rien à voir avec ce qui se faisait à l’époque, la “saine“ agressivité des défenseurs est hyper efficace si elle est bien appliquée. Et là, l’espace entre une bonne défense et une faute devient forcément étroit. L’arbitre moderne doit connaître le jeu-basket, le règlement sur le bout des doigts, évoluer avec tout ça et toujours garder le contrôle sur la rencontre.
[imgright tf-arbitre.JPG]
     Motiver un jeune sans l’accompagner pendant plusieurs saisons est une aberration totale. Il ne faut pas brûler les étapes. D’abord, débuter en équipes d’âge, avec les petits, et apprendre, mais toujours parrainer par un ancien (gérer les parents et les coaches quand on a 15 ans, ce n’est pas donné à tout le monde)

     Une bonne condition physique, un esprit vif pour mettre en application en une fraction de seconde, les finesses d’un règlement, qui, lui aussi, évolue au fil des années. Pas toujours en bien, de plus en plus de points de règlement sont laissés à l’appréciation de l’arbitre (ex : 3 secondes, retour en zone, position défensive etc.), ce qui dans tous les cas amène contestations et critiques. Après un bon écolage, le jeune arbitre prendra son envol et généralement restera arbitre longtemps, mais l’envoyer au casse-pipe dès ses débuts est pure folie.
[h2 Comment as-tu vécu les félicitations et remerciements lors de la journée du club (St-Nicolas)?]

[imgleft tf-st-nc.jpg]


     Très belle surprise, magnifique moment, très émouvant avec les présences de mes filles, d’anciens du club et des jeunes. C’est très sympathique que le club couronne ainsi une longue carrière et je pense assez rare. Dommage que la fédération, l’AWBB en l’occurrence ne pense jamais à remercier ses vieux soldats !

     Mais si j’ai apporté au club, qu’il se rassure, le NBBC m’a aussi beaucoup apporté, des rencontres fabuleuses, des partages, des coéquipiers qui deviennent des amis, et des souvenirs, plein de souvenirs, de joueurs, d’entraîneurs, de parents, d’arbitres.
C’était une vraie fête de famille.

Merci pour tout.


Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article

Souper Saint-Nicolas 2016 (photos)

Saint-Nicolas félicitant nos 4 meilleurs vendeurs de calendriers et leur remettant leur cadeau, un beau maillot floqué de leur prénom. Félicitations à Ruadhan, Yanis, Kézia et Louis.
Vous pouvez retrouver les autres photos dans la galerie.
[img st-nc-2016-cal-sel.jpg]

Lire l'article sur le nouveau siteLien de l'article